L'Islam, un don et un bienfait d'Allah

L’accompagnement des nouveaux musulmans

L’Islam est certainement le plus grand des bienfaits par lequel Allah – Exalté soit-Il – comble l’être humain. En ce mois béni du Ramadan, le retour à la source coranique est fondamental car cela nous permet sans aucun doute de [re]découvrir les délices de la foi. Dernièrement, je me suis arrêté en particulier sur sourate An Nahl  (Les abeilles) dont je vous recommande vivement la méditation étant donné qu’il y est fait mention des nombreux bienfaits d’Allah sur nous dans différents aspects de notre vie. Il y a vraiment dans cette sourate une preuve pour des gens qui réfléchissent et un signe pour ceux qui raisonnent !

Pourquoi donc ne sommes-nous pas véritablement reconnaissants à Allah – L’Omnipotent – alors qu’Il nous a fait sortir des ventres de nos mères, dénués de tout savoir, et nous a donné l’ouïe, les yeux et les cœurs (l’intelligence) pour Le [re]connaître [cf. An Nahl-V78]. Ainsi, tous les bienfaits qui nous touche émanent d’Allah et chercher à les dénombrer serait un exercice impossible conformément à la parole coranique « Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allah est Pardonneur, Miséricordieux. » [An Nahl-V18] et « tout ce que vous avez comme bienfait provient d’Allah. » [An Nahl-V53]. Le Noble Coran est un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans.

De façon manifeste, l’Islam est ce que nous avons de plus cher et pour RIEN au monde nous souhaiterions le remplacer par autre chose au plus profond de nos cœurs. Ainsi, lorsque la foi (Al Imâne) envahie le cœur d’une personne, celle-ci se voit transportée vers la connaissance et la proximité divine. A titre d’exemple, tout en l’envisageant pour sa monture, les polythéistes de Quraysh n’auraient jamais imaginé un seul instant que ‘Omar Ibn Al Khattâb (Qu’Allah l’agrée) puisse devenir musulman et soit in facto transformé par la puissance de la parole coranique : Ta Ha. Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux [Ta Ha, V1-2]. Allah – Glorifié soit-Il – guide certainement qui Il veut ! La lecture du Coran, son écoute, sa méditation, sa compréhension et sa mise en pratique sont autant de facteurs qui nous procureront dans l’Au-delà son intercession auprès du Très Haut à Lui La Louange.

A l’instar de ‘Omar qui a été sorti des ténèbres de l’ignorance vers la lumière de l’Islam, aujourd’hui, il en est parmi nos sœurs et nos frères qui embrassent l’Islam par le seul impact du message coranique sur leurs cœurs. Dans le cadre de notre mission de présentation de l’Islam à la Ligue Islamique du Nord et durant ces années d’accompagnement des nouveaux musulmans, j’ai eu souvent l’occasion de voir des gens fondrent en larmes à l’évocation même du Coran.

Cette réaction extraordinaire qu’aucune autre parole ne peut produire sur un individu témoigne de l’authenticité et de la véracité du message de l’Islam. J’aime donner en exemple et comparer la joie d’un enfant qui perdrait de vue sa maman et la retrouve naturellement dans une foule après une recherche désespérée à une personne dont le cœur – prédisposé à reconnaître Son Seigneur – est apaisé à la rencontre et à l’écoute de Sa parole. {Ceux qui croient, et dont les cœurs se tranquillisent au rappel d’ALLAH, N’est-ce pas que les cœurs se tranquillisent au rappel d’ALLAH ? [Le Tonnerre - V28]. Malheureusement, nos autres, nés musulmans, ne nous rendons pas toujours compte de ce don de la foi par lequel Allah – Loué soit-Il – nous gratifie au quotidien !

J’ai été profondément touché par le témoignage poignant de notre sœur Barbara (une de nos étudiantes à l’Institut Al Qods dans la métropole lilloise) que vous pouvez visionner à travers le lien suivant. Il s’agit d’une nouvelle émission animée par le célèbre Shaykh Fahd Al KANDARI et intitulée : اهتديتبالقرآن  = ma guidée via le Coran.

https://www.youtube.com/watch?v=OeVT8JZfyno

Au travers du message de Barbara, nous pouvons percevoir le Bonheur qu’apportent l’islam et le Coran aux cœurs éveillés. Je profite de cette occasion pour saluer l’engagement quotidien de notre sœur et aussi de toute personne qui œuvre pour la promotion des valeurs de Paix de l’Islam.

Nous avons donc une grande responsabilité dans la transmission du message universel de l’Islam et dans l’accompagnement des nouveaux musulmans. A mon sens, dans nos centres islamiques ou mosquées, il faut développer davantage les espaces d’accueil des dits « nouveaux musulmans » (terminologie que je préfère à « convertis ») et les lieux permettant l’échange mutuel. On ne peut plus se contenter de la simple formalité de la chahâ²da et délaisser le suivi dans les premiers pas de l’Islam. Pour ce faire, il est nécessaire qu’un budget soit dédié à un pôle spécifique qui doit permettre un encadrement le plus complet possible et dont nous pouvons citer les centres d’intérêt suivants :

  • Accueil et présentation de l’Islam (pour une adhésion en connaissance de cause)
  • Transmission de la démarche progressive dans la quête du savoir et dans la pratique de l’Islam (sincérité, compréhension, priorités).
  • Réponse aux attentes et aux différents questionnements (écoute, conseil, tutorat…).
  • Echange d’expériences entre nouveaux musulmans (non à l’isolement).
  • Accompagnement dans la gestion des difficultés quotidiennes (foi, pratique, rapport à la famille, rapport à la communauté, rapport à la société…).
  • Intégration dans les grands évènements (le mois du Ramadan, les fêtes religieuses…).
  • Aide dans la construction des projets de mariage (démarches, orientations, propositions).
  • Epanouissement individuel (cultuel et spirituel, culturel, social, professionnel…)

Enfin, personnellement, je reste persuadé que dans notre contexte, ce dossier reste prioritaire car selon la tradition prophétique il n’y a rien d’aussi méritoire pour un croyant que de faire connaitre son Islam à autrui : partager sa foi, sa pratique, son éthique et sa morale.  Je sais que nous avons beaucoup à faire dans ce domaine et je m’excuse auprès de nos sœurs et de nos frères « nouveaux musulmans » si nous ne sommes pas toujours à la hauteur de leurs attentes et de leurs espérances. Gageons qu’à l’avenir que la communauté musulmane soit plus attentive à vos préoccupations incha Allah !

Qu’ALLAH unisse nos cœurs, accepte nos œuvres, consolide notre amour réciproque et nous guide à servir notre religion, notre communauté et notre pays.

Lille, le 06/07/2014

Abdelwaheb NBAHEDDA

Responsable éducatif – Ligue Islamique du Nord Lille